Comment

Comment équilibrer la flore intestinale ?

La flore intestinale, indispensable au bon fonctionnement de l’organisme1-4

Constituée de 100 000 milliards de bactéries d’au moins 1000 espèces différentes, la flore intestinale est quasiment un organe à part entière. En symbiose avec l'intestin, elle participe au bon déroulement de la digestion et de l'immunité. Sa composition varie tout au long du tube digestif, mais c'est au niveau du côlon qu'elle est la plus étudiée.

L'une des caractéristiques principales de la flore intestinale est sa spécificité individuelle, au point qu'il est rare de retrouver des espèces communes entre plusieurs personnes. Elle est aussi stable dans le temps, avec une tendance à revenir à l'état initial en cas de perturbation. Certains chercheurs parlent de carte d'identité bactérienne. Elle semble donc parfaitement adaptée à son hôte, mais peut être déséquilibrée dans différentes circonstances.

Lutter contre les causes de déséquilibre1-4

La flore intestinale est sensible à différentes modifications physiologiques affectant le tube digestif :

Les médicaments

Les antibiotiques, s'ils visent les bactéries pathogènes, s'attaquent aussi à celles de la flore endogène. Ils induisent des modifications pouvant persister plusieurs semaines à plusieurs années après la prise du traitement5,6.

D'autres médicaments, notamment ceux qui modifient l'acidité du bol alimentaire (inhibiteurs de la pompe à protons, anti-inflammatoires non stéroïdiens...) ou la vitesse du transit intestinal (antidiarrhéiques, laxatifs, traitements hormonaux7 dont contraceptifs, chimiothérapies8, radiothérapies9...), peuvent aussi modifier la flore intestinale.

L’apparition de troubles du transit durant un traitement médicamenteux est donc souvent liée à un déséquilibre. Elle peut être prévenue, si besoin, par l’ingestion d’aliments riches en probiotiques et/ou de probiotiques spécifiques, conseillés par exemple par le médecin traitant lors de sa prescription.

Les infections intestinales

En France, l'incidence des diarrhées infectieuses présente deux pics. Le pic plus important, en hiver, correspond principalement à des infections virales (gastro-entérites à rotavirus). Le second, en été, est surtout constitué d'infections bactériennes. Plus communément appelée turista, la diarrhée du voyageur est aussi d'origine infectieuse.

Ces infections intestinales se manifestent par des ballonnements, des maux de ventre et une diarrhée plus ou moins importante et caractéristique. La flore fécale est transitoirement modifiée, les espèces aérobies deviennent prédominantes. Là encore, il peut s’avérer utile de consommer davantage de bactéries, via l’alimentation (yaourts, autres aliments fermentés comme les olives, les cornichons, etc.) ou via une supplémentation (aliments enrichis en probiotiques, comprimés, sachets).

Les maladies inflammatoires intestinales chroniques

Les maladies inflammatoires chroniques de l'intestin comprennent notamment la maladie de Crohn et la rectocolite hémorragique. Elles se caractérisent  en particulier Buy Viagra par une flore intestinale moins diversifiée et une augmentation d'espèces habituellement sous-dominantes. Ces espèces bactériennes sont connues pour favoriser l'inflammation.

Qu'il soit une cause ou une conséquence de la maladie, ce déséquilibre, qui persiste en phase de rémission, perturbe fortement le fonctionnement de la muqueuse intestinale et peut donc également être compensé.

L'alimentation, facteur d’équilibre…. et de déséquilibre !

L'alimentation peut affecter l'équilibre de la flore intestinale. Il est notamment démontré1-4 qu'une alimentation riche en graisses animales augmente la proportion d'espèces protéolytiques alors qu’un régime riche en sucres favorise les espèces saccharolytiques.

A l’inverse, une alimentation équilibrée (pas d’excès quotidiens de graisses et de sucres) favorise l’équilibre de la flore intestinale. Le fait de d'enrichir ses repas  en probiotiques et/ou prébiotiques pourra également, dans certains cas, corriger les déséquilibres liés aux états pathologiques décrits ci-dessus.

Une telle correction, si elle est efficace (bactéries alimentaires ou autres, adaptées à la situation), régulera le transit intestinal, ce qui témoigne le plus souvent du bon fonctionnement de l'intestin… et de sa flore !

Sources :
1."Effets des probiotiques et prébiotiques sur la flore et l'immunité de l'homme adulte", Agence française de sécurité sanitaire des aliments (Afssa), février 2005, rapport téléchargeable en ligne
2."Gut microbiota in health and disease", Sekirov I et coll.. Physiological Reviews, juillet 2010, étude accessible en ligne
3."Probiotics, prebiotics, and synbiotics", De Vrese M et Schrezenmeir J, Advances in biochemical engineering/biotechnology, 2008;111:1-66, résumé accessible en ligne
4. "Gut microbiota: next frontier in understanding human health and development of biotherapeutics", Prakash S et coll., Biologics, juillet 2011, article accessible en ligne.
5. "Long-term impacts of antibiotic exposure on the human intestinal microbiota", Jernberg C et coll., Microbiology, novembre 2010, article accessible en ligne
6. "Short-term antibiotic treatment has differing long-term impacts on the human throat and gut microbiome", Jakobsson HE et coll. PLoS One, mars 2010, article accessible en ligne
7. "Isoflavones and functional foods alter the dominant intestinal microbiota in postmenopausal women", Clavel T et coll., The Journal of Nutrition, décembre 2005, article accessible en ligne
8. "Changes in Human Fecal Microbiota Due to Chemotherapy Analyzed by TaqMan-PCR, 454 Sequencing and PCR-DGGE Fingerprinting", Zwielehner J et coll., PLoS One, décembre 2011, article accessible en ligne
9."Randomized controlled trial of live lactobacillus acidophilus plus bifidobacterium bifidum in prophylaxis of diarrhea during radiotherapy in cervical cancer patients", Chitapanarux I et coll.,  Radiation Oncology, mai 2010, article accessible en ligne
Interview
Le microbiote et les probiotiques au quotidien
Les Probiotiques.info : Le microbiote joue-t-il un rôle dans l’obésité ? Gérard Corthier : ...