Accueil >La recherche >Les derniers articles >Les probiotiques : un peu dHistoire

Les probiotiques : un peu dHistoire

Les probiotiques : un peu d’histoire

Si les probiotiques sont aujourd’hui sous le feu des projecteurs, faisant l’objet de multiples recherches dans le monde, il n’en a pas toujours été ainsi. En effet, ce n’est qu’en 1965 que cette famille de bactéries prend le nom de "probiotiques". Pendant des décennies, ces micro-organismes n’ont guère suscité d’intérêt, faute d’étude et de résultats scientifiques probants.

Produits laitiers fermentés : de la réputation à la recherche scientifique du 20eme siècle

Cela fait bien longtemps, des centaines d’années, que les produits laitiers fermentés, consommés dans le Caucase, en Europe de l'Est, en Russie et au Moyen-Orient, ont la réputation d’être bons pour la santé, voire sources de longévité. …

La première grande découverte concerne la flore intestinale, également appelée microbiote. Il y a plus de 500 espèces différentes de bactéries présentes dans le tube digestif. Des microbiologistes ont réalisé vers la fin du 19ème siècle que la composition du microbiote des personnes en bonne santé différait de celles des personnes malades. En France, ce n’est qu’au début du 20ème siècle qu’Eli Metchnikoff, un savant d’origine russe travaillant à l’Institut Pasteur, découvre que l’on peut contrecarrer les effets des bactéries pathogènes en consommant des bactéries lactiques1.

A la même époque, Henry Tissier, pédiatre français découvre que des bactéries "bifides" disparaissent des selles des enfants souffrant de diarrhées. Pourquoi, propose-t-il alors, ne pas leur en administrer pour rééquilibrer leur flore intestinale ?

De 1965 à nos jours, la science poursuit ses découvertes

Au début des années 1960, la recherche sur ces bactéries vivantes connait un regain d’intérêt et le terme “probiotiques” (du grec biotikos, "en faveur de la vie") est introduit en 1965 par Generic Levitra contraste avec les antibiotiques ("contre la vie").
Selon la définition de l’OMS (Organisation Mondiale de la Santé) et de la FAD (Food and Agriculture Organization2, les probiotiques sont des "microorganismes vivants, qui lorsqu’ils sont consommés en quantités suffisantes, améliorent la santé de l’hôte en ayant une action équilibrante sur la flore intestinale".

En 2001, l’Union européenne a mis sur pied le projet PROEUHEALTH (regroupement de projets de recherche) dans le but d’examiner scientifiquement le rôle de certaines bactéries probiotiques sur notre bien-être3. Ce groupe a mené ses travaux pendant quatre ans et a démontré que certains probiotiques et plus particulièrement certaines souches du genre Lactococcus et Lactobacillus, pouvaient empêcher l'inflammation de l'intestin.

Depuis de nombreuses autres recherches ont été menées, montrant dans certains cas des intérêts santé à la consommation de probiotiques. Ces recherches et résultats sont surveillés par la Commission Européenne, qui valide ou rejette les allégations de santé attribuées aux probiotiques4. Une bonne nouvelle pour les consommateurs qui sont désormais mieux informés sur les effets santé de ces petites bactéries.

Sources :
1. "Recommandations Pratiques : Probiotiques et Prébiotiques", Organisation mondiale de Gastroentérologie, mai 2008, téléchargeables en ligne
2. "Health and Nutritional Properties of Probiotics in Food including Powder Milk with Live Lactic Acid Bacteria", FAO et ONU, 2001, rapport téléchargeable en ligne
3. PROEUHEALTH – the food, GI tract functionality and human health cluster, Consumer platform section, accessible en ligne (fermée depuis 2006)
4. Règlement (CE) no 1924/2006 du Parlement européen et du Conseil du 20 décembre 2006 concernant les allégations nutritionnelles et de santé portant sur les denrées alimentaires, accessible en ligne
Interview
La recherche actuelle sur le microbiote et les probiotiques
Les Probiotiques.info : Comment étudie-t-on aujourd’hui les bactéries du microbiote ? Gérard ...