Accueil >La flore intestinale >Articles >La flore intestinale : des milliards de bact

La flore intestinale : des milliards de bact

La flore intestinale : des milliards de bactéries

Des milliards de bactéries "amies"

L’homme héberge en permanence des bactéries présentes sur toutes les surfaces et dans toutes les cavités de son organisme. 100 000 milliards, c’est le nombre de bactéries qui peuplent notre tube digestif, soit 10 fois plus que l’ensemble des cellules de notre corps ! On estime ainsi que cette population bactérienne forme une masse totale de 1,5 à 2 kg chez l’adulte.

Récemment, des chercheurs européens, en analysant le génome de l’ADN de l’ensemble des bactéries du microbiote (appelé "métagénome"), ont démontré qu’il existait plus de 1000 espèces bactériennes différentes présentes dans notre intestin*. Chacun d’entre nous en abrite au moins 160, et, contrairement à ce que pensaient les scientifiques, la plupart de ces espèces sont semblables d’un individu à l’autre. Cependant, si la plupart des espèces bactériennes qui forment notre flore intestinale se retrouvent d’un individu à l’autre, chaque "microbiote" est unique. Ainsi, la flore intestinale constitue une véritable "empreinte digitale" du tube digestif.

Impliquées dans pas moins de 19 000 fonctions différentes, les bactéries intestinales aident par exemple notre organisme à synthétiser des vitamines ou encore à dégrader certains sucres complexes. Mais ce n’est pas tout, elles jouent également un rôle important dans l’immunité, en nous aidant notamment à lutter contre les infections et les microbes.

Une colonisation bactérienne qui débute dès la naissance

Dans le ventre de sa mère, le HGH fœtus est protégé du monde microbien, il vit dans un environnement stérile. Ce n’est qu’à la naissance que le bébé va être "colonisé" par des bactéries provenant de l’accouchement (et ce dès la rupture des membranes fœtales), puis de ce qu’il mange et respire. Dans les jours qui suivent, le bébé va constituer sa propre flore qui va se stabiliser au bout de quelques semaines.

A l’âge de 2 ans, l’enfant possède déjà un microbiote "adulte". Ce microbiote continue de se construire et de se renouveler tout au long de la vie. Il est globalement stable, mais sa qualité diminue aux grands âges. Attention, ces bactéries amies forment un équilibre fragile qui peut être déstabilisé par notre mode de vie, notre alimentation, l’âge, ou certaines maladies. Or le déséquilibre de notre flore intestinale peut être à l’origine de nombreux troubles.

Vivant en symbiose avec notre organisme, les bactéries qui forment notre flore intestinale sont indispensables à de nombreuses fonctions digestives et immunitaires. Prendre soin de notre microbiote, c’est donc prendre soin de notre santé.

* "A human gut microbial gene catalog established by metagenomic sequencing ", Nature 464, pp.59-65, 4 mars 2010, article accessible en ligne

Source :
"Bonnes bactéries et bonne santé", ouvrage publié en partenariat avec Danone Research et Nestlé, février 2011, éditions Quae, collection Carnets de sciences de Gérard Corthier